Désolé, une erreur s'est produite et le serveur n'a pas pu traiter votre demande pour le moment. Réessayez dans quelques minutes.

Chantiers de l'Atlantique

Dans la seconde moitié du XIXe siècle sous l’impulsion de l’État, Saint-Nazaire, alors petit port comptant moins de 1000 habitants, modernise ses installations portuaires pour devenir tête de ligne du trafic postal transatlantique.

Par ailleurs, sur le même site, la construction d’un chantier naval est confiée par les actionnaires de la Compagnie Générale Transatlantique à John Scott, ingénieur écossais, alors directeur du chantier naval de Greenock. Il assure avec son équipe la formation de la main-d’oeuvre du chantier nazairien, qui livre en 1864 Impératrice Eugénie, premier paquebot à roue d’une taille exceptionnelle pour l’époque.

L’histoire du chantier naval de Saint-Nazaire, connu sous les noms de Chantiers de l’Atlantique suite à la fusion des Chantiers de la Loire et des Chantiers de Penhoët en 1955, puis Aker Yards en 2006 et enfin STX France en 2008, est marquée par une succession de sauts technologiques, parfois dictés par un contexte mondial difficile.

Posts vacants de Chantiers de l'Atlantique